Réflexion sur la traduction dans les œuvres de Joseba Sarrionandia

##plugins.themes.bootstrap3.article.main##

##plugins.themes.bootstrap3.article.sidebar##

Argitaratua eka 6, 2011
Aiora Jaka

Laburpena

   Le présent article a pour but d'exposer les réflexions sur la traduction de Joseba Sarrionandia, écrivain et traducteur basque dont l'oeuvre traductionnelle reste considérablement inconnue. Membre de Pott, groupe littéraire ayant existé à la fin des années 1970, Sarrionandia critique le point de vue de ses précurseurs sur la littérature: en voulant garder leur langue et leur littérature intactes, loin de toute trace étrangère, ces derniers se méfiaient de la traduction. Sarrionandia, en revanche, tente de s'approprier les courants littéraires du modernisme européen afin de créer une nouvelle littérature basque à partir du mélange et du métissage. L'activité de la traduction, définie traditionnellement comme une simple tâche de reproduction dépourvue de toute créativité, acquiert une nouvelle dimension dans l'oeuvre de Sarrionandia, et elle devient un instrument essentiel pour la création littéraire. Loin de concevoir la traduction comme une activité qui cherche la fidélité envers un original sacré et inchangeable, Sarrionandia la définit comme un processus d'appropriation et de réécriture qui crée constamment de nouveaux originaux.

How to Cite

Jaka, Aiora. 2011. «Réflexion Sur La Traduction Dans Les œuvres De Joseba Sarrionandia». Anuario Del Seminario De Filología Vasca "Julio De Urquijo" 45 (1):277-300. https://doi.org/10.1387/asju.9737.
Abstract 374 | PDF Downloads 106

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Atala
Artikuluak